Actualités

Si la 1ère édition de 2014 a concerné l’animation télé et radio, cette 2ème édition 2015 s’intéresse au secteur des BTP (Bâtiments et travaux public), dont le lancement a eu lieu en mars 2015 au Centre de formation professionnelle de Missabougou, en présence du ministre Baby. Cette édition 2015 a mis aux prises près de 200 candidats inscrits, départagés au fur et à mesure à la faveur d’un casting rigoureux sous la supervision d’un jury professionnel composé de l’Organisation patronale des entrepreneurs de la construction (Opecon), l’Ordre des architectes du Mali et la Sema-Sa. Ils sont 35 ouvriers à être sélectionnés pour cette phase finale, répartis en 5 équipes de 7 ouvriers, et chaque équipe finaliste, après 3 mois de compétition, est composée d’un maçon, d’un plombier, d’un carreleur, d’un ferrailleur, d’un coffreur, d’un électricien et d’un peintre, respectivement Fousseyni Diarra, Lanassa Dioumassi, Kassim Doumbia, Mamby Touré, Moussa Coulibaly, Issouf Sangaré et Bourama Koné.

Le Centre de formation professionnelle de Missabougou a abrité le samedi 10 octobre 2015, la finale de l’édition 2015 de la Case des Métiers, une téléréalité initiée par Fanaday Entertainment, en présence du ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, et des partenaires du projet. Il s’agit des partenaires comme Stone, Yiriwa micro crédit, Sema-Sa, l’Ecole supérieure de commerce et de technologie, Malitel, Campus France, Bim-Sa et l’Ordre des architectes, sans oublier les structures du Département : Dnpf, Anpe, Apej et Fafpa.

À travers leur porte-parole, les candidats finalistes ont tenu à remercier successivement, avec sincérité et gratitude, le chef de l’Etat, le ministre Baby, Fanaday Entertainment et tous les partenaires dont la mutualisation des efforts a permis le succès et l’aboutissement de ce projet. Ils ont exprimé leur confiance en eux-mêmes, après avoir reçu une formation pointue dans leur secteur d’activité, chaque équipe en ce qui la concerne, ayant appris à travailler en équipe pour être assez outillée afin de pouvoir relever les défis de la qualité et du professionnalisme dans le secteur des BTP.

En les prenant aux mots et pour les juger sur pièces, le directeur de la Bim-Sa a promis de les engager sur l’aménagement et la rénovation de 5 agences de sa banque à hauteur de 500 millions de Fcfa, avec la possibilité d’étendre le projet à 60 autres agences dudit établissement financier et bancaire.

Mais, il les a invités à s’organiser et à se structurer davantage pour maximiser leurs chances de décrocher des contrats et de pouvoir les exécuter à hauteur de souhait, mais aussi de créer leurs propres entreprises.